top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJeremy Chaudier

Douleurs au coude : Qu’est-ce que l’épitrochléite ?


épitrochléite du coude

Qu’est-ce que l’épitrochléite ?

L’épitrochléite, aussi appelée le « coude du golfeur » ou le « Golf Elbow » est une pathologie qui entraine des douleurs à l’intérieur du coude au niveau de l’épitrochlée.

Les symptômes les plus courants sont une sensibilité accrue des tendons fléchisseurs et pronateurs du coude lorsque le poignet est fléchi ou en pronation contre résistance. Cette pathologie entraine des élancements au toucher, ainsi qu’une fragilité dans l’avant-bras et le poignet. Les patients atteints d’épitrochléites ont des difficultés à plier ou étendre le bras. Enfin, l’articulation peut être enflée et inflammée, ce qui accentue tous les autres symptômes que nous venons de citer.


La sévérité de l’épitrochléite varie d’un patient à l’autre. Elle peut se présenter sous la forme d’une légère gêne, ou encore d’une algie aiguë et handicapante. Les efforts physiques liés à l’utilisation des bras aggravent la pathologie. Voyons tout de suite les causes et les différents traitements possibles pour soulager l’épitrochléite naturellement.


Quelles sont les causes de l’épitrochléite ?

L’épitrochléite apparait souvent de manière progressive, le plus souvent chez les hommes de 20 à 50 ans. Les causes de cette pathologie sont très variées.

Un état de fatigue prolongé et le surmenage sont un terreau favorable à l’apparition de l’épitrochléite. En effet, cela favorise les mauvaises postures et les faux mouvements, ce qui aura pour conséquence de fragiliser les tissus et l’ensemble de l’articulation.


Une activité sportive intense qui sollicite beaucoup le haut du corps est l’une des causes les plus fréquentes de l’épitrochléite. Tous les mouvements de flexion et de rotation usent et mettent en lésion les muscles, les tendons et les ligaments. De ce fait, on retrouve cette pathologie chez de nombreux sportifs, qui pratiquent notamment le tennis, le baseball, le squash, le golf, ou encore l’escalade.


Des mouvements répétitifs au travail peuvent également expliquer le développement de l’épitrochléite. Certaines activités manuelles sont en effet très éprouvantes pour les articulations, et d’autant plus si le poste de travail est mal adapté. La menuiserie, la peinture, ou encore la plomberie en sont quelques exemples.


Enfin, certains facteurs naturels et anatomiques agissent sur l’apparition de l’épitrochléite. Certaines personnes ont par exemple des prédispositions à ce genre de pathologie, à cause de leur densité musculaire, de l’anatomie de leurs articulations, ou encore d’autres facteurs quotidiens tels qu’une alimentation déséquilibrée ou une hydratation insuffisante.


coude du golfeur

Comment soulager l’épitrochléite naturellement ?

Si vous ressentez des douleurs au niveau du coude, il est impératif d’aller consulter un médecin. L’épitrochléite peut se soigner de différentes manières, et le diagnostic d’un professionnel est essentiel pour déterminer celle qui conviendra le mieux à votre cas.

Parmi les méthodes les plus naturelles pour soulager l’épitrochléite, on peut notamment citer :

- Le repos, qui vous permettra de ne pas aggraver l’inflammation.

- La glace appliquée sur la zone douloureuse, pendant un quart d’heure et trois fois par jour. Il est cependant important de ne pas appliquer la glace en contact direct avec la peau.

- Des séances de rééducation peuvent être utiles pour retrouver une bonne fluidité de mouvement.

- Les cataplasmes d’argile verte, à raison de minimum 1 heure par jour pendant 8 à 10 jours sur la zone touchée, sont souverains pour réduire la douleur, l’inflammation et favorisent la réparation cellulaire.


Soulager l’épitrochléite naturellement grâce au magnétisme et au reboutement

Concernant toutes les pathologies situées sur les membres supérieurs du corps, je focalise mon attention, en premier lieu, sur les trapèzes et les cervicales. Cela a pour objectif principal de soulager les éventuelles compensations et/ou déséquilibres latents qui pourraient justifier une épitrochléite.


Ce n’est qu’après ce préalable impératif et au travers des divers tournemains ancestraux des rebouteux et autres « passes » en magnétisme, que j’agis sur les tissus mous se rattachant au coude : tendons, nerfs, ligaments et muscles profonds.


Ce protocole global a pour vocation de vasculariser en profondeur tous les tissus conjonctifs se rattachant à l’articulation, de soulager les douleurs, réparer les tissus lésés et libérer les amas d’énergie qui se sont fixés.


Pour conclure, il est important de boire suffisamment d’eau quotidiennement. Les nerfs, les tendons et les ligaments sont de vraies éponges : s’ils ne boivent pas, ils sèchent !

Pour rappel : je ne pose jamais de diagnostic qui pourrait vous faire arrêter un traitement médical. De plus, mon accompagnement ne se substitue jamais à un suivi médical.



Informations et prises de rendez-vous :

Jérémy Chaudier Rebouteux - Magnétiseur - Hirudothérapeute

118 rue Crozet Boussingault

42100 Saint-Étienne

143 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page