Rechercher
  • Jeremy Chaudier

Inflammation de l’épaule : Qu’est-ce que la bursite sous-acromiale ?


inflammation-de-l-epaule

La bursite sous-acromiale est une inflammation de l’épaule assez courante. Elle touche les bourses séreuses. Celles-ci permettent aux tendons et aux ligaments de coulisser dans l’articulation de l’épaule, lors des mouvements. La majorité des patients touchés par cette pathologie ont entre 45 et 70 ans.


Comment reconnaître une bursite sous-acromiale ?

Le symptôme principal est une douleur aiguë, lancinante et limitant considérablement la mobilité. La sévérité de cette algie peut même réveiller les patients pendant leur sommeil. De plus, la zone endolorie présente souvent des rougeurs, ainsi que des gonflements.


Quelles sont les causes de cette inflammation de l’épaule ?

La bursite sous-acromiale trouve, en général, son origine dans deux facteurs principaux. Il peut tout d’abord s’agir d’une cause mécanique. Une irritation des tendons de l’épaule, appelés « tendons de la coiffe des rotateurs », réduit fortement la mobilité de la zone et déclenche alors, dans certains cas, une bursite sous-acromiale. Ces inflammations, semblables à une tendinopathie sont causées par des gestes répétitifs au travail. Elle peuvent également survenir lors d’une activité sportive ou de loisir. La bursite sous-acromiale est considérée, dans certaines conditions, comme une maladie professionnelle.


En outre, certaines pathologies chroniques sont à l’origine de la bursite. C’est notamment le cas de la polyarthrite ou encore de la goutte. L’inflammation peut alors se déclencher même si le patient ne fait pas de mouvements particuliers à répétition.


Comment traiter l’inflammation de l’épaule ?

Les traitements varient en fonction de la gravité de la pathologie. Les cas les moins graves se soignent grâce à de la rééducation et du repos. Certains médecins prescrivent également des anti-inflammatoires et des antidouleurs. Il est cependant impératif de conserver un minimum d’activité physique pour mobiliser, en douceur, la zone affectée. Cela permettra notamment de ne pas aggraver l’inflammation. Attention toutefois car un repos total peut conduire, parfois, à une capsulite rétractile.


Les cas les plus sévères de bursite sous-acromiale nécessitent une prise en charge médicamenteuse. Les médecins injectent alors des corticoïdes directement dans l’épaule. Ce traitement est délicat et complète les séances de rééducation, qui seront indispensables par la suite. Elles ont pour objectif de renforcer l’articulation et d’éviter les récidives.


Dans les cas les plus graves, ce type d’affection de l’épaule peut nécessiter une intervention chirurgicale. Celle-ci consiste notamment à retirer une partie des tissus touchés. Ces cas sont cependant assez rares.


Il est indispensable d’identifier les causes de la bursite sous-acromiale, afin d’adapter le protocole de soins au patient. Si l’origine du trouble est l’activité professionnelle, le poste de travail et les mouvements quotidiens doivent être aménagés. En revanche, si la cause principale est l’activité sportive, il est pertinent de consulter un médecin du sport.


reboutement-inflammation

Soulager la bursite sous-acromiale grâce au reboutement et au magnétisme :

En tant que Rebouteux-Magnétiseur qui remet « bout à bout », je travaille tout d’abord sur les dorsaux, les trapèzes et les cervicales. Ce n’est qu’après ce préalable essentiel que je libère les tissus mous et profonds de la coiffe du rotateur. Je mobilise également l’articulation endolorie sans cracking. Puisque l‘on parle d’inflammation, j’intègre toujours à mon protocole, mes secrets ancestraux de coupeur de feu et mes passes magnétiques pour effacer des différents corps ce traumatisme et rééquilibrer, ainsi, énergétiquement l’épaule.


Pour toute demande de rendez-vous afin de bénéficier de mes soins, merci de me contacter :

07 62 73 25 26

Jérémy Chaudier Rebouteux-Magnétiseur

118 rue Crozet Boussingault

42100 Saint-Étienne

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout