top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJeremy Chaudier

L’intestin est-il notre deuxième cerveau ?

Dernière mise à jour : 26 juin 2023


intestin-deuxieme-cerveau

On entend souvent que l’intestin est considéré comme un deuxième cerveau. Quels sont les liens entre les deux organes ? Quel rôle l’intestin joue-t-il sur notre santé ? Comment améliorer son équilibre intestinal ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


D’où vient cette idée selon laquelle l’intestin est notre deuxième cerveau ?

L’intestin possède son propre système nerveux, composé d’un milliard de neurones, appelé le système nerveux entérique. Ce nombre est colossal, puisqu’en comparaison, les yeux possèdent 1 million de neurones, les goûts et les odeurs en possèdent 50 000.


Cet organe complexe a la capacité d’envoyer des informations au cerveau, et d'en recevoir en retour. Cette capacité étonnante fait de l’intestin un véritable second chef d’orchestre.


Quel est le rôle de l’intestin en tant que deuxième cerveau ?

L’intestin se compose de micro-organismes que l’on nomme le microbiote intestinal, ou bien la flore intestinale. Cette flore évolue en fonction de notre alimentation, et influence grandement l’équilibre de notre corps, ainsi que notre système immunitaire.


L’intestin, en tant que deuxième moteur, a donc pour rôle d’influencer notre état général et notre santé en particulier. Pour sûr, comme de nombreux Français, vous avez sans doute remarqué que la façon de vous nourrir joue un rôle important sur votre bien-être au quotidien.


Quels sont les risques d’une mauvaise alimentation ?

Un microbiote déréglé ou pauvre à cause d’une mauvaise alimentation à des conséquences. La paroi intestinale peut notamment devenir perméable, entrainant une mauvaise absorption des nutriments et l’accumulation de toxines.


L’intestin sonnera alors l’alarme, à l’aide de divers symptômes, tels que :

- Un état de fatigue, de stress et/ou d’irritabilité

- Des maux de tête

- Des douleurs abdominales et des troubles gastriques (constipation, diarrhées)

- Le développement de maladies auto-immunes (maladie de Crohn par exemple)

- Des inflammations du système digestif

- Le syndrome de l’intestin irritable (colopathie)

- Hernie simple (inguinale et ombilicale par hyperpression intra-abdominale)


Que manger pour améliorer sa santé intestinale ?

Diversifier son alimentation

Diversifier son alimentation est le meilleur moyen de renforcer son microbiote intestinal. Un microbiote renforcé permet d’avoir un bon système immunitaire, ainsi qu’un solide équilibre physique et émotionnel.


Privilégier les produits naturels et non inflammatoires

Comme nous l’avons vu dans un précédent article sur l’amélioration de la digestion, les produits industriels ultra-transformés ont des propriétés inflammatoires pour l’intestin et pour l’ensemble de l’appareil digestif. De ce fait, ils provoquent des « brûlures », des douleurs et des troubles digestifs lorsqu’ils sont consommés en excès. Pour améliorer votre confort digestif, privilégiez plutôt les produits bruts et naturels.


Manger suffisamment de fibres

Les fibres sont essentielles pour nourrir le microbiote et favoriser l’imperméabilité de la paroi intestinale. Elles permettent également d’avoir un bon transit et d’éviter les ballonnements. On les trouve principalement dans les légumes, les légumineuses et les fruits.


Soulager les déséquilibres intestinaux grâce au magnétisme et au reboutement :

Mon accompagnement spécifique en la matière consiste à détendre et à purger l’intestin grêle en le massant. D’autre part, il s’agit de soulager les zones spasmées, et de redonner de la souplesse au côlon. Enfin, grâce à une écoute précise et douce, il conviendra, en magnétisme, de restituer une mobilité « respiratoire » aux organes du tube digestif.



Pour toute demande de rendez-vous, merci de me contacter :


Jérémy Chaudier Rebouteux - Magnétiseur - Hirudothérapeute

118 rue Crozet Boussingault

42100 Saint-Étienne


238 vues0 commentaire

Comments


bottom of page